Le chant de la mer

Publié le par Des doudous dans mon sac à main

Mercredi dernier, j'ai confié Poupette à sa Grand-Mère, et j'ai emmené mes Biloux au cinéma. Je pensais au départ les emmener voir Paddington, et la veille j'ai entendu parler de ce film d'animation de Tomm Moore, "Le chant de la mer".

J'ai été séduite par la critique qui en était faite, et du coup j'ai remis Paddington à plus tard.

Le chant de la mer

Je ne vais pas te raconter l'histoire, car je tiens vraiment à ce que tu puisses le voir, mais d'abord l'état dans lequel ça nous a mis, mes garçons et moi.

L'histoire est un peu triste.... Tout commence bien, et au bout de 5 petites minutes, l'histoire bascule, et là, j'ai déjà eu une première fois la gorge serrée et j'ai laissé couler une larme. Ensuite, l'histoire continue, et se termine sur une note mi-triste mi-gaie qui m'a encore fait pleurer.

Dans ce conte animé, on croise une sorcière, des farfadets, des lutins.....la mer. La mer, et la mère. Là est toute l'ambiguïté, le parallèle.

 

Le chant de la mer

J'ai trouvé ce film tout simplement magnifique. C'est carrément une pépite.

Il évoque à la fois beaucoup de tendresse, mais aussi des sujets plus graves tels que le deuil, le manque, la rivalité entre frère et soeur et l'amour entre frère et soeur. Tout ça sur un fond de légendes celtiques (Tomm Moore est irlandais).

Les dessins sont d'une beauté sidérante. 

C'est la première fois qu'un film captive autant mon second garçon. Habituellement il décroche après une bonne moitié. Là, il l'a suivi jusqu'à la fin.

Mon grand a carrément pleuré quelques minutes après être sorti de la salle.

Eux deux qui passaient leur temps à se chamailler, à se faire mal, comme les personnages au début du conte finalement, ils sont sortis de là proches l'un de l'autre et aimants.

Je n'en dirai pas plus, et te recommande vivement de voir ce film, quelques soient les âges de tes enfants.

Une merveille.

Le chant de la mer

Publié dans Coups de coeur

Commenter cet article