Un enfant, ça ne pleure pas pour rien

Publié le par Des doudous dans mon sac à main

Aujourd'hui, je revis!

Oui, aujourd'hui je revis, car depuis plusieurs jours, ma Poupette pleurait. Certes, une légère otite est venue l'embêter mercredi dernier, mais a été traitée de suite, donc pour moi tout allait bien, médicalement parlant.

Pour certains, elle est capricieuse et ne veut que sa mère. Ah ben oui, en plus , je l'allaite, alors qu'est-ce que je peux entendre comme remarques incriminant l'allaitement!!!! "Forcément, en l'allaitant, tu l'as toujours à bras, alors maintenant elle ne sait plus faire sans", "va peut-être falloir penser à la sevrer", et j'en passe!

Pour d'autres, elle commence à me tester, et donc on en revient à la case "caprices", avec comme solution de la laisser pleurer, pour qu'elle comprenne que je ne suis pas à sa disposition, comme ça, tout le temps, que je dois avoir du temps pour moi, que maintenant elle est grande (14 mois!!!) et qu'elle doit savoir se passer de Maman (je peux te dire que je suis plutôt bien placée pour savoir qu'on ne se passe jamais d'une mère, quelque soit l'âge!)....

Au fond de moi, je ressentais que quelquechose n'allait pas....elle n'avait jamais ce comportement là d'habitude.

Là, je ne la reconnaissais plus. En pleurs, jours et nuits. La journée, aucune sieste, et avec pour seule occupation d'être blottie contre moi ou de pleurer pour que je la prenne quand mes obligations faisaient que je devais la poser 5 minutes ou plus dans son parc. La soirée, idem. Et la nuit, toujours beaucoup de mal à dormir, si ce n'est dans mes bras...... Bref, elle m'épuisait! Je ne pouvais même plus souffler 5 minutes, prendre une douche expresse sans l'entendre hurler dans les bras de son père.....

J'étais le remède miracle. Dès qu'elle était blottie contre moi, ou encore mieux, au sein, elle s'arrêtait de pleurer, ce qui venait renforcer les dires des gens autour de moi.

Au bout de plusieurs jours dans ces conditions, avec deux autres bilous à gérer, et tout le reste, est rapidement arrivé le moment où je me suis trouvée au bout de mon allumette, à tout remettre en question :  et si c'était eux qui avaient raison? N'est-elle pas en train de montrer son caractère, et de devenir capricieuse? N'en fais-je pas trop pour elle?

Je ne savais plus. Je ne savais plus quoi penser, quoi faire... Tout ce que je savais, c'est que je voulais avoir ne serait-ce qu'une heure à moi, seule, pouvoir dormir un peu...... Je commençais à me laisser déborder par tout ce que j'avais mis de côté depuis plusieurs jours, et stressais à l'idée de ne pas réussir à tout ratrapper, bref, j'étais mal.

Hier matin, toujours aussi perdue dans ma tête, je passe ma matinée à enfin pouvoir faire certaines choses dans la maison, en ayant trouvé comme solution miracle le porte-bébé! Soulagée de pouvoir m'occuper du retard accumulé, je suis quand même pleine de questions et ne cesse de me dire "ça y est, là je suis foutue! Si je commence à faire ça, j'ai pas fini!!!!"

Finalement, je me resaisis, et me dis que mes convictions ne sont pas du tout celles-là. Que ce n'est pas possible, que je vais retourner chez le médecin, qu'il y a forcément quelquechose!

Chose faite! Je lui expose le comportement de mon bébé depuis le précédent rendez-vous, essayant de ne pas lui montrer à quel point j'ai les nerfs à vif.

Avant même de l'ausculter, il me fait comprendre avec des mots plutôt bienveillants tout de même qu'il peut en effet s'agir de caprices de sa part, que si elle pleure et qu'elle arrête dès qu'elle est dans mes bras, c'est bien qu'elle fait des caprices. Il continue en me disant qu'il faut absolument arrêter de la prendre en cododo , pour quelque raison que ce soit, que sa place est dans son lit à elle.....bref, j'en arrivais à me dire que finalement c'est peut-être bien eux qui ont raison!

Et là, il l'ausculte, arrive aux oreilles et me dit : "ah!!!!! Je comprends pourquoi elle a mal! L'état de l'oreille touchée légèrement la semaine dernière s'est empiré, et la seconde n'est pas belle à voir non plus!"

A cet instant même où il m'a dit ça, tout est redevenu clair dans ma tête! Je n'etendais plus rien!

J'étais en colère.

Après moi,  d'avoir douté de moi, et d'elle. D'avoir pu croire une seconde qu'elle faisait ça pour m'embêter!

Après lui, de m'avoir dit qu'il faut la laisser dans son lit, quoi qu'il en soit, en sachant maintenant que c'était loin d'être de la comédie!

Après mes proches, de m'avoir dit que c'était très probablement lié à l'allaitement et qu'il allait falloir prendre un peu de distance avec elle.

Après tous ceux qui m'ont bassinée avec leurs  "c'est du caprice, laisse la pleurer, elle va finir par arrêter".

Un bébé ne pleure pas pour rien. Un bébé n'est pas programmé pour faire chier ses parents, pour se réveiller au beau milieu de la nuit en se disant "tiens, je vais reveiller la baraque, c'est amusant!!!". Non, s'il pleure, c'est forcément que quelquechose ne va pas. Il peut couver quelquechose, avoir mal, chaud, faim, avoir une angoisse....... il a forcément un besoin. Et un bébé qu'on laisse seul avec ses angoisses, ses besoins, sans y répondre, ça donne un bébé qui n'a pas de sécurité affective. Je ne vais pas épiloguer dans ce post sur les dégâts que cela peut causer, mais je ne supporte plus d'entendre et de voir autour de moi des parents qui ne comprennent pas à quel point il est important d'écouter son bébé, d'accueillir ses émotions et de l'accompagner. Oui, un bébé a besoin de beaucoup de soins et d'attention. Certains moins que d'autres. Mais il ne faut jamais craindre de rendre dépendant un enfant en le maternant. C'est justement ce qui va le renforcer, le construire, lui faire avoir confiance en toi, et donc ensuite en lui, pour finalement le faire être plus fort quand il prendra son envol.

Là est la contradiction. Beaucoup pensent que c'est en maternant de façon proximale un bébé qu'on va le rendre dépendant, et c'est pourtant l'inverse!

Aujourd'hui, je revis. Après avoir retrouvé confiance en moi hier, je retrouve aujourd'hui une Poupette plus zen, qui a joué dans son parc toute la matinée, me laissant vaquer à mes occupations. La nuit fut encore compliquée, je suis bien évidemment crevée, mais je suis tellement plus zen moi aussi... et sûre de ce que je fais.

C'est le calme après la tempête...

 

 

Un enfant, ça ne pleure pas pour rien

Publié dans Un peu de moi...

Commenter cet article

Hélène 03/12/2014 06:15

Très joli poste Tiphaine !! comme toujours, tu sais avec des mots justes faire passer de jolis messages de vie...et je suis admirative de ta force de caractère ;-) ne lâche rien ;-)

Flo 26/11/2014 06:33

Je suis tout à fait d'accord avec toi ! Et avec toutes les réflexions que tu as pu recevoir ... La mienne a que 4 mois je l'allaite toujours et mes proches me disent des qu'elle pleure " mais tu devrais la sevrer tu vas être esclave d'elle et patati et patata " ça m'énerve ! J'ai pris le choix d'un arrêt long à demi traitement pendant 3 mois plus les congés t je reprends qu'en mars et je compte bien en profiter ! Donc des qu'elle pleure je la prends ;-)) et quand je dois bosser dans la maison je la met en écharpe de portage ;-)) je conseille d'ailleurs la JPMBB elle est parfaite

Des doudous dans mon sac à main 27/11/2014 09:15

Je veux bien croire, car j'ai testé l'écharpe Wrap Ergobaby qui semble être dans la même matière que la JPMBB, et c'est super agréable et pratique! J'ai eu du mal à m'y faire au début car quand je l'ai testée ma Poupette avait déjà quelques mois, et avec son poids ça faisait un peu effet ressort. Mais quel bonheur de pouvoir mettre et défaire Bébé sans avoir à tout enlever!!!!!! Et la matière est tellement légère! Et chez JMPBB, les coloris sont super beaux.....

Audrey 25/11/2014 17:39

Je suis pratiquement toujours d'accord avec toi ... Mais pas trop sur ce point ... Même si je ne suis pas du genre à laisser pleurer je suis du genre à dire qu'un enfant n'est pas un autre ...
Et moi à toujours être autour d'elle elle ne sait pas jouer seule, ni vaquer à ses occupations pendant que je travaille sur autre chose à la maison ... Et donc dans les parcs maman doit
Même jouer avec elle sinon elle ne sait pas le faire seule ... Et elle préfère renoncer que de me quitter ... Même en crèche y des qu'il y a trop d'enfants elle s'efface... Je ne m'en plains pas loin de là mais parfois ça me fait mal au cœur ...

Des doudous dans mon sac à main 25/11/2014 21:11

Apres, je ne dis pas que j ai raison hein, mais combien de fois il m est arrivé d entendre des femmes dire qu elles avaient un bébé aux besoins intenses (dit BABI) et su autour d elles les gens leur disaient que c était a cause de l allaitement, etc.. Au final, elles ont écouté ces discours et ont arrêté l allaitement, et les choses ont été bien pires! Certaines n ont plus réussi à rattraper leur allaitement, et en ont pleuré longtemps car leur bébé était encore plus difficile à gérer....
En fait, il ne faut écouter que soi même, et son cœur, et son bébé.

Audrey 25/11/2014 21:01

Ah oui sans aucun regret.... C'est vrai que je n'avais pas vu les choses sous cet angle ...

Des doudous dans mon sac à main 25/11/2014 17:52

C est sûr, un enfant n est pas un autre..... Ta puce doit être un bébé aux besoins intenses..... Et aurait peut être ete "pire" si tu n avais pas été aussi présente pour elle.... Difficile de savoir....... En tout cas, c est un bonheur pour elle que tu aies ete aussi présente et maternante pour elle, ne regrette pas ça ma belle, ça sert à ça une Maman....... ❤️

stephanie 25/11/2014 15:48

J'aime cette phrase "Beaucoup pensent que c'est en maternant de façon proximale un bébé qu'on va le rendre dépendant, et c'est pourtant l'inverse!" Cela résumé très bien tout cela et c'est tout à fait ma façon de penser également, mais je comprends en connaissance de cause que c'est difficile quand la situation devient difficile de ne pas en douter quand tout le monde nous pousse dans le sens inverse. Bon rétablissement à votre nénette!!!

Des doudous dans mon sac à main 25/11/2014 16:03

Oh oui, c est comme pour tout, on a beau être persuadé de quelque chose, à force d entendre son contraire on finit par douter......
Merci pour votre message!